Au fil des séances de prise de vue, je réalise à quel point Carmel est cet archétype du corps performatif, emblème de la dépense totale, de la profusion et de l’excès. Elle n’a d’autre souci que celui de sidérer. Bien que désarçonnée par cette incroyable propension à poser, je pense encore pouvoir mener la danse.

Je tente inlassablement d’instaurer une relation interactive, de la pousser dans un processus d'improvisation, outil de perturbation de son ordre établi. En réalité, la perception qu’elle a d’elle-même ne s’échafaude pas à mon contact. Elle continue d’exécuter ses gestes caricaturaux, m’octroyant le seul rôle de spectatrice de sa performance.
Lorsque l’espoir de capter des moments de doute, d’hésitation ou d’interrogation devient plus faible, je prends conscience que je m’étais risquée à confondre personne et image. Fascinée devant l’identité souveraine et figée de Carmel, j’en oubliais son rôle, celui d’une actrice qu’on ne pouvait pourtant ignorer.

Cette série, de toute évidence, ne livre rien du modèle. Il s’agit tout au plus de la projection de mes fantasmes photographiques et du terrain de jeu d’un modèle. Trace d’une domination d’âge et d’expérience, son extrême connaissance de l’image en toile de fond.

--

As I go through the shooting sessions, I realize how much Carmel is this archetype of the performative body, emblem of total outgoingness, profusion and excess. She has no other concern than to amaze. Although disconcerted by this incredible propensity to pose, I still think I can lead the game.

I tirelessly try to establish an interactive relationship, to push her into a process of improvisation to disrupt her established state. In reality, the perception she has of herself is not changing in front of my lens. She continues to perform her caricatural moves, giving me a role of spectator to her performance.
When the hope of capturing moments of doubt, hesitation or self-questioning becomes weaker, I realize that I had dared to confuse person and image. Fascinated by Carmel's frozen and powerful identity, I forgot her role as an actress.

This series of photographs does not deliver anything from the Carmel as an individual. At most, it is a projection of my photographic fantasies and her playground. A proof of her domination of age and experience, her extreme familiarity with the medium as a backdrop.

Le défilement des images s'effectue horizontalement, de gauche à droite

http://lilaneutre.com/files/gimgs/4_img0259b.jpg
http://lilaneutre.com/files/gimgs/4_img0539.jpg
http://lilaneutre.com/files/gimgs/4_img0464.jpg
http://lilaneutre.com/files/gimgs/4_sans-titre-1_v2.jpg
http://lilaneutre.com/files/gimgs/4_img0236.jpg
http://lilaneutre.com/files/gimgs/4_img55-copie.jpg
http://lilaneutre.com/files/gimgs/4_img0457_v2.jpg
http://lilaneutre.com/files/gimgs/4_img0512.jpg
http://lilaneutre.com/files/gimgs/4_img0640.jpg
http://lilaneutre.com/files/gimgs/4_img06222-copie.jpg